ブログトップ

webmagazinekimbou:overseas

rispairka.exblog.jp

カテゴリ:Carl Marletti( 1 )

Carl Marletti ( Pâtisserie Carl Marletti ):Interview of French

b0182637_13553610.jpg

photographie : © Jerome SARRAZIN

1:En cette année, on est décembre en 2017,Pâtisserie Carl Marletti, chez vous arrivez entrer dans son dixième.Joyeux dixième anniversaire de Pâtisserie Carl Marletti à Paris.Pourquoi est-ce que vous avez fondé chez vous?
Carl Marletti:
Apres la longue expérience du Grand Hotel intercontinental Paris, j'ai voulu écrire une nouvelle histoire en créant ma propre entreprise , laisser cour à la créativité et à mes envies. C'est une expérience unique que je ne regrette absolument pas !


2:Pâtisserie Carl Marletti, votre spécialité est le mille- feuille,la tarte au citron et fraisier.On dit vous avez reçu de certain nombre de prix de Figaroscope en 2009, en 2014, et en 2016.C'est le meilleur mille-feuille à Paris.C'est la meilleure tart au citron à Paris.C'est le meilleur fraisier à Paris...etc.Ces pâtisseries sont aimés de tout le monde.Ça a l'air bon! Pourquoi avez-vous eu cette idée fantastique? Que vous en semble?
Carl Marletti:
Les Pâtisseries que vous citez sont des grands classiques de la pâtisserie Française, qu'il était important d'intégrer à ma gamme de produits.Et les récompenses reçues sont le fruit de beaucoup de travail et de refexions pour obtenir un résultat qui plaise à tout le monde, autant pour les professionnels que pour les clients qui apprécient de retrouver les goûts et les saveurs parfois oubliées avec le temps.

3:Pour faire des pâtisserie, à votre avis qu'est ce qui est important?Quel est le charme pour vous?
Carl Marletti:
Il est primordial de travailler avec des matières premières de grande qualité, et de les transformer avec générosité. Pour moi, le charme c'est l'élégance et apporter du plaisir aux autres.

4:Quand vous étiez petit, quels genre de desserts(pâtisseries, ou confiseries) est-ce que vous avez aimé?
Carl Marletti :La religieuse au chocolat bien sur !

5:La religieuses, elle a de la saveur violette"Lily Valley ".Je trouve ce gâteau beau.C'est mignon comme fleur.Quelle est votre image de ce gâteau?
Carl Marletti:
Le Lily valley est inspiré du classique Saint Honoré, que j'ai revisité au parfum de violette, en hommage à mon épouse Fleuriste dont la boutique s'appelle LILY VALLEY. C'est pour moi le gâteau de l'amour ...!

6: Qu'est-ce que vous aimez comme fleur?Par exemple?Pourquoi?
Carl Marletti :
J'aime toutes les fleurs, mais plus particulièrement les Pivoines, les pavots, pour leur douceur, leur élégance et le mouvement qu'elles dégagent.

7:Quelle saison aimez-vous le plus?Par exemple?Pourquoi?
Carl Marletti :
Le Printemps et l'été, pour tous les plaisirs gustatifs : la diversité des fruits, les couleurs des étalages de marchés, les parfums qu'il s'en dégagent ....rien n'est plus merveilleux que l'odeur de la fraise du mois de Juin !

8:Qu'est-ce que vous aimez comme fruit?Par exemple?Pourquoi?
Carl Marletti:
La poire, la fraise, le melon, la pastèque, les fruits apportent tellement de bonheur à nos recettes... sans oublier de Yuzu dont j'apprécie tout particulièrement la fraicheur. Ce fruit est source d'inspiration et de créativité.Il me fait voyager...


9: En voyage à Paris, dans le fond de la Tour Eiffel, j'ai vu un beau coucher de soleil. C'était un paysage magnifique.Quel est paysage préfère à Paris?Où se trouve-t-il?Pour quelle raison?
Carl Marletti:
J'aime tous les coins de Paris : chaque lieu, chaque quartier, chaque monument à son charme... à chaque coin de rue, l'été en fin de journée (généralement après 18h) la luminosité émerveille chacune des rues de la capitale. Peu importe l'endroit ou l'on se trouve, l'important est d'apprécier l'instant présent.

10:Qu'est-ce que la beauté pour vous?
Carl Marletti:
l'attrait premier, et c'est humain, c'est l'attrait physique... cela interpelle ! cependant, la beauté c'est surtout quelque chose qui se ressent : la beauté intérieure, le charme, la douceur et la délicatesse sont des facteurs de beauté pour lesquels je suis beaucoup plus sensible.

11:Est-ce que vous aimez au Japon? Qu'elle est votre image de Japon?
Carl Marletti:
TOUT ! Le respect, l'accueil, la culture, la finesse, la précision, et tant de choses encore.... Votre pays est source d'inspiration. lorsque je me rend au Japon, malgré l'agitation et l'effervescence, j'ai l'impression de me ressourcer.

12:Quels des conseils a donneriez-vous aux japonais fans ?
Carl Marletti:
Oser vivre les expériences de la culture culinaire Francaise ! Gouter, échanger, découvrir, savourer, et partager !

(This email's interview is current as of March 2017)
------------------------------------------------------------------The Credit will read:
Posted with permission from Carl Marletti.
Related website LINK: Pâtisserie Carl Marletti

[Information d'Pâtisserie Carl Marletti]
[Accueil] : 51 rue Censier 75005 Paris FRANCE
Ouverture du mardi au samedi de 10h à 20H,
Dimanche et jours fériés de 10h à 13h30.
Fermeture le lundi
[Tél] : 01 43 31 68 12

[Petite histoire de Carl Marletti]
Quelques mots sur Carl Marletti, son parcours de l’école de pâtisserie à la première boutique…Carl Marletti, ancien chef pâtissier du Grand Hôtel Intercontinental et de son célèbre restaurant le Café de la Paix place de l’Opéra, installe sa première boutique au 51 de la rue Censier à Paris, dans le 5ème arrondissement.Petite histoire d’un passionné des desserts.En entrant au lycée hôtelier Etiolles, dans l’Essonne, en CAP Pâtisserie Chocolaterie Confiserie, Carl Marletti s’immerge enfin dans un univers qui, depuis les vitrines de son Grand-père pâtissier boulanger, lui faisait les yeux doux.D’abord stagiaire chez Lenôtre, il rejoint Potel et Chabot en 1988 où il travaillera notamment aux côté de Bernard Ercker qui lui apprend toutes les bases du métier, ainsi que Patrick de Champagnol qui lui enseigne l’art du décor. Après de multiples rencontres riches en expériences, Carl Marletti intègre la pâtisserie du Grand Hôtel Intercontinental de Paris en Mars 1992, aux côtés de Christian Vautier. Chef de partie enthousiaste, il gravit rapidement les échelons pour prendre la tête d’une équipe de 23 personnes au départ du Chef Vautier. Secondé par Florence Leroy, Carl Marletti et sa brigade réaliseront quotidiennement plus de 200 Millefeuilles, tout en assurant un service d’exception pour le Café de la Paix, les services de l’hôtel tel le room service, le bar et le restaurant «La Verrière», sans oublier les innombrables banquets quotidien ! C’est au début de l'année 2005 qu’il réinterprète le célébrissime Millefeuille en créant Le Cinq-cents feuilles, dessiné par des noms prestigieux de la mode : Agatha Ruiz de la Prada, Stella Cadente, Agnès.B, Chantal Thomas, …un succès immédiat !Au cours de ces années, Il entretient des relations étroites avec ses collaborateurs, notamment Jean-Michel Coppens, alors à la tête du Café de la Paix. Ce n’est donc pas une coïncidence si ce dernier le suivra dans son aventure, en prenant la responsabilité de sa première boutique Parisienne…Amoureux d’une pâtisserie qui sait conjuguer saveur et textures, croustillant et moelleux (tel le millefeuille légèrement caramélisé et son onctueuse crème vanille, les religieuses et éclairs crème à la rose ou crème pistache…), Carl Marletti aime à goûter aux richesses des voyages et à s’imprégner de ses rencontres.En déplacement à Madagascar, à la recherche de nouvelles inspirations aux Etats-Unis, au japon, Corée,…il aime à faire partager sa passion des plaisirs sucrés.Dans sa carrière, Carl Marletti rencontre les grands noms de la pâtisserie, tel Christophe Michalak, qui deviendra son pygmalion, comme un ami de toujours.En harmonie avec sa passion du sucré, ce qu’il sait avant toute chose, c’est l’importance du savoir-faire et du savoir transmettre, sans jamais perdre de vue la préoccupation première de l’artisan : se mettre nécessairement à la place du client, penser à la satisfaction de celui qui est prêt à payer pour savourer le meilleur.Et c’est ainsi qu’en fin d’année 2007, dans cette optique, il ouvre son tout premier établissement dans un quartier dit «de bouche», LE noyau du 5ème arrondissement de Paris : Un lieu plein de vie et de commerces où s’écoulent, sur les traces de la Bièvre aujourd’hui disparue, des flots de parisiens et voyageurs en quête de saveurs.
C’est toute l’âme de Paris et de son quartier Mouffetard / Saint-Médard.Ce lieu, dit-il, ce n’est pas un hasard…mais une évidence!Aujourd’hui, après 9 années d’existence, le succès poursuit son chemin. Nombreux restaurateurs et hôteliers font appel à son savoir-faire pour égayer cartes et menus : Le restaurant de Guislaine Arabian (Les petites Sorcières), Le Yeels, La table du Huit (La Maison Champs Elysées), L’Hôtel Champs Elysées Plaza, Hôtel Sofitel Arc de triomphe, L’Hôtel Seven et encore le Six Hôtel, mais aussi les Ambassades (notamment l’Ambassade des Etats Unis), traiteurs, etc… et les articles de presse ne manquent pas : en local ou à l’international, le nom de Carl s’affiche….Studio radio ou plateaux télévisés l’on aussi récemment invité, mais il reste le même, un chef simple et accessible aimant transmettre l’amour de son métier qui ne finit pas de le passionner…Quelques reconnaissances de la presse spécialisée: Elu meilleur Pâtissier de l’année en 2009, meilleur Tarte au citron, meilleur Millefeuille et meilleur Fraisier de Paris,….

Translation and Questioner: Yukiko Yamaguchi
-----------------------------------------------------------------
日本語を読む webmagazine kimbou:Japanese
webmagazine kimbou:on line free paper TOP ページへ webmagazine kimbou:home

More
[PR]
by rispairka | 2017-04-01 14:46 | Carl Marletti